Dans la continuité de son programme de sensibilisation « La solution est dans l’assiette », la Fondation GoodPlanet a présenté le 26 octobre 2015 les résultats de ses travaux menés auprès des citoyens. Un sondage sur les Français, l’alimentation et le climat montre par exemple que :

La solution est dans lassiette lavis des citoyens

 

•    92 % des Français considèrent le respect de la saisonnalité des fruits et légumes comme un geste important contre le réchauffement climatique. Pour autant, ils consomment régulièrement pour plus de 1/3 des tomates fraîches en hiver ;
•    les motivations financières l’emportent sur la saisonnalité, la provenance et l’aspect même si la prise de conscience des consommateurs lors de leurs achats est manifeste ;
•    44 % pensent que ce sont les consommateurs eux-mêmes qui peuvent faire évoluer les choses en matière d’alimentation durable.

Parmi les autres actions de ce programme, une conférence de citoyens « Alimentation : comment concilier plaisir, santé et climat ? » a permis de faire émerger les préoccupations des consommateurs et leurs propositions en matière d’alimentation durable. Une charte citoyenne issue de cette conférence établit les premiers constats et recommandations des citoyens, comme la mise en place d’un étiquetage plus complet dans la continuité de l’affichage environnemental, la création de campagnes « chocs » de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire. 

Retrouvez les résultats du sondage sur le site de la Fondation GoodPlanet , Téléchargez le livre blanc issu de la conférence de citoyens et
Consultez la rubrique ADEME dédiée à la COP21

Gaspillage alimentaire : tous concernés !

La 3ème Journée nationale contre le gaspillage alimentaire s’est tenue le 16 octobre dernier. À cette occasion, voici un point sur les raisons de gâchis et les bonnes pratiques à mettre en œuvre par tous : 

•    l’impact économique du gaspillage alimentaire des ménages est estimé à 159 € par an et par personne. Pendant cinq semaines, 20 familles ont testé des gestes simples pour jeter moins, ce qui a entrainé une diminution globale du gaspillage alimentaire de 44 % et a diminué les coûts de 49 % (soit 77 € par an et par personne).
Les ménages peuvent retrouver tous les conseils de l'ADEME dans son nouveau guide « Manger mieux, gaspiller moins ».
Une vidéo de quatre minutes leur apporte également, de façon ludique et pédagogique, des explications et des conseils ;
 
•    la restauration collective est responsable de 15 % du total du gaspillage alimentaire. L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie a publié un guide de bonnes pratiques pour les restaurants commerciaux. 400 chefs ont contribué à ce guide, qui est axé sur l’optimisation des consommations d’eau, les achats responsables, et la production et bonne gestion des déchets ;

↓ Visitez les sites Internet de la Communauté de Communes du Val d'Essonne en cliquant sur les vignettes ci-dessous. ↓

ec2