Le développement durable

 au quotidien...flecheDown

Video Pratic'
Avez-vous la fibre du tri ?


Astuces et bons conseils

Romi_Pratic_n4_sites_en_tte
Le 19 octobre dernier, le Conseil Communautaire a adopté une grille de tarifs pour la mise en place de la REOMi au 1er janvier 2011. La publication de ces tarifs a généré émotion, réactions, et commentairesÖ

La Communauté de Communes du Val d'Essonne a été totalement transparente sur ce dossier, tant à l'égard de chaque élu que des habitants.

La CCVE a ainsi été jusqu'à mettre à disposition un outil de simulation de calcul de la REOMi. La grille de tarifs qui a été soumise au vote le 19 octobre a été longtemps travaillée. Tous ceux qui ont voulu faire des propositions constructives pour l'améliorer en ont eu tout le loisir pendant la phase de préparation. A aucun moment les élus communautaires n'ont été écartés des décisions tarifaires qui furent les leurs. C'est donc dans le plus strict respect du fonctionnement démocratique de la CCVE que cette grille de tarifs a été adoptée le 19 octobre dernier. La passion, voire le climat passionnel, du débat qui a suivi la publication des tarifs a entraîné des réactions vives, parfois totalement irrespectueuses vis-à-vis de ceux qui ont travaillé, et beaucoup travaillé : élus de la commission Ordures Ménagères, Vice-président en charge du dossier, ou membres de l'administration de la CCVE.

Le Conseil Communautaire de la CCVE a décidé le 14 décembre 2010 de rapporter certaines délibérations qu'il avait adoptées sur ce dossier. Il a ainsi décidé de se donner une année supplémentaire de travail.

Pourquoi ?

Lors du Conseil du 19 octobre dernier, le Président de la CCVE l'avait clairement et publiquement déclaré, tout projet est améliorable au fil du temps. La REOMi n'y fait pas exception. Il avait alors fait part de son souhait de rechercher un consensus beaucoup plus marqué sur ce dossier, y compris au-delà du 1er janvier 2011 et une fois la REOMi effectivement mise en œuvre.

Si cela était envisageable au soir du 19 octobre, le climat installé dans les semaines qui ont suivi ne le permet plus. Celles et ceux qui vont poursuivre la réflexion ont légitimement besoin d'une sérénité qui n'est pas, pour le moment, au rendez-vous. Patrick IMBERT a donc souhaité ramener le calme nécessaire à une réflexion efficace, constructive et positive pour tous.

Le Conseil Communautaire a ainsi, à la majorité, décidé d'une ´année blancheª pour la REOMi, mais une année qui doit 'tre utile. La CCVE réalisera donc un test ´grandeur natureª durant l'année 2011. Le travail qui sera mené doit permettre à la future grille des tarifs de coller au plus près de la réalité du terrain.

Patrick IMBERT appelle donc chaque citoyen à d'ores et déjà ´ jouer le jeuª et à réduire ses déchets en adoptant des comportements adaptés. Il appelle également chaque élu  à participer activement et positivement aux travaux qui seront engagés en faisant des propositions concrètes et réalistes d'amélioration.

Le Président de la CCVE a rappelé les deux objectifs essentiels du projet REOMi :

ñ réduire les déchets dans un souci de protection de notre environnement
ñ réduire les déchets dans un souci de maîtrise des dépenses liées à l'élimination des déchets.

En 2011, le système de facturation du service de collecte et de traitement des ordures ménagères restera donc identique au système de 2010. La Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères sera collectée par le Trésor Public avec l'impôt foncier. Chaque usager sera cependant destinataire de deux factures ´blanches ª. Celles qu'il aurait reçues si la REOMi avait été mise en application au 1er janvier 2011, afin de se rendre compte de la réalité de son utilisation du service des OM et de son co˚t. Ces fac-simile de factures ne seront bien évidemment pas à payer. Dès les premiers jours de janvier, la commission communautaire des Ordures Ménagères affinera les modalités de mise en œuvre de cette ´année blancheª afin, une nouvelle fois, qu'elle soit le reflet le plus fidèle possible de la réalité des conséquences d'un passage à la REOMi au 1er janvier 2012.

C'est au prix des efforts de chaque citoyen à s'engager immédiatement dans la réduction de ses déchets, de chaque élu à 'tre force de proposition, que ceux qui auront en charge de préparer un projet ´REOMi 2ª pourront mener à bien leur mission.

Inscrivez-vous aux Assises européennes de la transition énergétique

Les 19e Assises européennes de la transition énergétique se dérouleront...

L'ADEME publie un Avis sur les énergies renouvelables et de récupération

L’ADEME publie ce jour un Avis ainsi qu’une fiche technique...

L'ADEME publie un Avis sur les énergies renouvelables et de récupération

Après un premier Appel à projets (AAP) lancé en 2015...

Les bonnes pratiques du chauffage au bois en quatre vidéos

L’ADEME, en partenariat avec la région Centre-Val de Loire, présente...

Une initiative mondiale pour des solutions efficientes

La COP23, qui s’est déroulée à Bonn en novembre dernier...

Secteur forestier : un appel à projets pour la recherche, le développement et l'innovation

L’ADEME participe à l’appel à projets ERA-NET « ForestValue –...

Infographie : « Le smartphone, une relation compliquée »

L’ADEME publie, en partenariat avec Qu’est-ce qu’on fait ?! et...

Retrouvez l'ADEME au salon « World Efficiency » 2017

L’ADEME sera présente au salon « World Efficiency », qui...

L'ADEME dévoile sa feuille de route pour la stratégie entreprises 2017-2022

L’ADEME consacre chaque année des moyens importants pour accompagner les...

Lancement de l'appel à initiatives citoyennes « Mon projet pour la planète »

L’ADEME, le ministère de la Transition écologique et solidaire et...

Rénovation énergétique du bâtiment : le gouvernement lance une concertation publique

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et...

L’ADEME vous donne rendez-vous aux journées techniques Certificats d'économies d'énergie

L’ADEME organise les journées techniques Certificats d’économies d’énergie (CEE) les...

Déchets : l’Outre-mer mise sur l’économie circulaire

Fil rouge du Mag ADEME & VOUS n° 110, l’économie...

TPE & PME : faites des économies en réduisant votre gaspillage

L’ADEME et ses partenaires lancent l’opération « TPE & PME...

↓ Visitez les sites Internet de la Communauté de Communes du Val d'Essonne en cliquant sur les vignettes ci-dessous. ↓