Le développement durable

 au quotidien...flecheDown

Video Pratic'
Avez-vous la fibre du tri ?


Astuces et bons conseils

Cliquez sur l'image pour en savoir plus !

Evolution de la tarification REOMi et du service de collecte OM en 2018

A partri du 1er janvier 2018, la tarification de votre REOMi et votre service de collecte des ordures ménagères évoluent.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus !

Calendriers de Collecte OM 2018

La bonne info pour le bon tri au bon moment : les calendriers de collecte 2018 sont distribués dans vos boîtes aux lettres. Vous pouvez y retrouver les jours de collecte de toutes les catégories de déchets sur toute l’année 2017, ainsi que de nombreuses informations pratiques.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !
Cliquez sur l'image pour en savoir plus !

1) Une analyse du sol indispensable

La première étape pour construire un jardin peu consommateur d'eau est l'analyse du sol. Un sol argileux conserve l'humidité, mais manque d'oxygène. Inversement, un sol sablonneux ne retient pas l'eau et ne contient que peu de minéraux. Alors avant d'aménager le jardin il faut les enrichir à l'aide de compost, de mousse, de fumier ou de tourbe.

2) Un paillis indispensable

Vous pouvez disposer du paillis (tontes d'herbe ou de gazon, les feuilles mortes, les coquilles de noix, noisettes ou cacao, les feuilles et les aiguilles de pinÖ) autour de vos plantes ce qui permet non seulement de retenir l'humidité en limitant l'évaporation, mais également de réduire les mauvaises herbes susceptibles d'absorber l'eau nécessaire à vos plantes.

En été, le paillis permet de conserver l'humidité et limite l'évaporation. En automne et au début de l'hiver, il garde vos cultures bien au chaud.

    xro1

3) Choisir des plantes adaptées

Le choix d'espèces locales ou vivant sous un climat identique au vôtre est une garantie supplémentaire de réussite pour votre jardin ´sans eauª.

  • Pour les fleurs, favorisez les gypsophiles, rudbeckias, asclépias, echinaceas, alchémilles, lychnis, iris, pyrèthres, euphorbes, lavandesÖ
  • Très décoratives, parfois aromatiques, les plantes vivaces sont résistantes à la sécheresse : sauges, monardes, valérianes, thyms, origans, mélisses, etc ou encore les cactus (les sédums, agaves, hoyasÖ)
  • Les arbustes : buddleias, armoises (absinthe par exemple), cytisesÖ
  • Les arbres : il existe quelques espèces favorables (palmiers, conifère, mimosas, érable, saule)
xro2 xro3 xro4

 

 

 

 

 

Une liste des plantes ayant besoin d'une faible humidité 

  • sumac aromatique (Rhus aromatica)
  • Thym (Thymus vulgaris)
  • usine de Compass (laciniatum Silphium)
  • Dianthus
  • star Blasing Tall (Liatris aspera)
  • aster aromatiques (oblongifolius Aster) (La plupart des espèces de l'aster sont faibles utilisation de l'eau)
  • prune Beach (Prunus serotina)
  • Aloe (Aloe vera)
  • Lavande (Lavandula angustifolia)
  • Hen-et-poussins (Sempervivum tectorum)
  • Amélanchier (Amelanchier alnifolia)
  • Fairy Duster (eriophylla Calliandra)
  • L'aile saltbush Quatre (Atriplex canescens)
  • Pale échinacée (Echinacea pallida) (Echinacea Les autres espèces sont également faible utilisation de l'eau)
  • Genévrier des Rocheuses (Juniperus scopulorum)

Astuces pour jardiner malin

-        Etagez votre jardin pour favoriser des écoulements d'eau naturels. 

-          Plantez les plantes les plus gourmandes en eau dans les positions élevées, en plants serrés et si possible dans des endroits protégés du vent et du soleil.

-          Placez les plantes plus gourmandes sous les arbres, à l'ombre ou près des b‚timents.

-          Placez les plantes résistantes à la sécheresse dans les zones les plus ensoleillées.

Programme d’investissements d’avenir : inscrivez-vous à la présentation des appels à projets

L’ADEME organise le 12 juillet une réunion de présentation des...

L'ADEME publie le guide « Le changement climatique en 10 questions »

À l’occasion de la Semaine européenne du développement durable, l’ADEME...

Événements ADEME : inscrivez-vous au colloque « Climat 2050, vers un monde décarboné » et…

L’ADEME organise les 12 et 13 juin le colloque «...

Information importante : éco-centre de Ballancourt-sur-Essonne

L'éco-centre de Ballancourt enregistre un taux de fréquentaion important, et...

Mon projet pour la planète : les votes sont ouverts !

L’ADEME, le ministère de la Transition écologique et solidaire et...

Réseaux de chaleur solaire : inscrivez-vous à la formation ADEME

L’ADEME et ses partenaires proposent les 5 et 6 juin...

Guide ADEME : bien choisir ses produits d'entretien

L’ADEME présente ses conseils pour garder votre maison propre tout...

Dossier du mois M ta Terre — Les légumineuses, c’est quoi ?

Le nouveau dossier du mois M ta Terre présente les...

Limitation dépôt 4 tonnes dans les éco-centres

A partir du 2 avril 2018, le déoôt de déchets...

Le Mag ADEME & Vous n° 114 — Quelles perspectives pour l’écologie industrielle et territoriale…

Le Mag n° 114 fait le point sur l'Écologie industrielle...

Économie circulaire dans le bâtiment : la Fondation bâtiment énergie lance un appel à manifestation…

La Fondation bâtiment énergie lance un Appel à manifestation d’intérêt...

↓ Visitez les sites Internet de la Communauté de Communes du Val d'Essonne en cliquant sur les vignettes ci-dessous. ↓